• Direction Générale : 13 de l’avenue des Aviateurs, Kinshasa / Gombe
    Direction Commerciale: N°290 B, 4ème rue Q/Industriel C/Limété

Kinshasa, 18 Mai 2023

Les agents féminins de Lignes Maritimes Congolaises SA étaient en séance de formation le lundi 15 mai 2023, dans la salle de réunion du Ministère du Portefeuille à Kinshasa, sous le thème : « la mobilisation au réseau de l’égalité du genre » organisée par WIMAfrica/RDC, une organisation conçue pour répondre à l’appel de l’égalité des sexes, de l’autonomisation des femmes ainsi que pour établir une coopération de développement de l’entrepreneuriat des femmes africaines dans le secteur maritime.

A l’ouverture du cérémonial, Madame le Directeur Général Adjoint de Lignes Maritimes Congolaises SA, Gisèle MBWANSIEM a remercié les responsables de WIMAfrica pour cette formation en faveur de la gent féminine du géant des mers, tout en lançant officiellement la séance de formation. Puis s’en suivra une brève présentation de l’Armement National faite par le Sous-directeur des Ressources Humaines, M. Taylor ESONGA qui est parti de la genèse jusqu’à ce jour en passant notamment par les différentes appellations .Trois interventions étaient à l’ordre du jour.

Prenant la parole en premier, madame Chantal NGOY, membre de WIMAfrica et Directeur des Ressources Humaines de la Société Congolaise des Transports et Ports, SCTP, a exposé sur le système de l’économie bleue qui vit l’augmentation de la richesse par le développement durable des ressources issues des cours d’eau, en vue d’une réduction de pauvreté. Elle vise également la transformation et la croissance du continent africain et pour y arriver. Madame NGOY plaide pour le renforcement des connaissances sur les biotechnologies maritimes et aquatiques, la systématisation de la durabilité environnementale, le développement et la croissance d’un secteur de navigation maritime panafricaine.

A son tour, madame le Directeur de la marine marchande, Jeanne TUNDA, a développé sa thématique sur la marine marchande en RDC, les voies navigables, avant de parler de la réglementation, des réformes du leadership. Selon elle, la marine marchande a pour rôle de garantir la sécurité des personnes et de leurs biens ; elle réglemente et assure le contrôle des navires et gère le fleuve, les lacs et les affluents.

Enfin, madame Caroline MAWANDJI, Administrateur des entreprises et présidente de WIMAfrica/RDC a articulé son intervention sur la présentation de cette structure placée sous sa responsabilité, WIMAfrica/RDC, une association des femmes africaines évoluant dans le secteur maritime, créée pour travailler en collaboration avec l’Union Africaine dans l’objectif de vulgariser la stratégie africaine et la promotion des droits des femmes.

Une rencontre qui s’est soldée par un jeu des questions et réponses entre les participantes et les oratrices. Et c’est le Sous-directeur ESONGA qui a remercié toutes les participantes pour le travail de qualité et surtout les acteurs étatiques pour leurs disponibilités.

Services Presse et Communication

Leave a Comment